Menu

Avis aux médias: Des groupes de défense des droits de la personne accueillent favorablement la déclaration d’éminents Canadiens et Canadiennes demandant des mécanismes de contrôle et d’examen des activités de sécurité nationale

19 février 2015

Pour diffusion immédiate

Ce matin, un groupe de 22 éminents Canadiens et Canadiennes, comprenant d’anciens premiers ministres, ministres de la Justice, solliciteurs généraux, juges de la Cour suprême du Canada, et membres d’organismes de surveillance en matière de droit à la vie privée et de sécurité nationale ont publié une déclaration dans le Globe and Mail et La Presse appelant à une approche améliorée en ce qui a trait au contrôle et l’examen des activités de sécurité nationale au Canada. Le groupe comprend des individus dont les responsabilités et les années de service dans des domaines touchant une variété de défis reliés à la sécurité nationale s’échelonnent de 1968 à 2014.

Cette importante déclaration survient au moment où le Canada envisage une expansion radicale des pouvoirs en matière de sécurité nationale au sein du gouvernement, mais sans aucune proposition équivalente visant à renforcer la surveillance et le contrôle des agences et ministères responsables de la sécurité nationale.

Amnistie internationale, l’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique, l’Association canadienne des libertés civiles, la Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles, la Ligue des droits et libertés, et le Conseil national pour les musulmans canadiens appuient fermement cette déclaration qui souligne l’importance de mécanismes de surveillance et d’examen robustes afin de protéger les droits humains, renforcer la sécurité nationale, et établir la confiance du public ainsi que la responsabilité politique.

Cette déclaration, signée par d’éminents Canadiens et Canadiennes qui ont occupé des postes publics d’autorité et d’expertise relatifs à la sécurité nationale, au droit et à la gouvernance démocratique, indique clairement que les mécanismes de responsabilisation solides conduisent à une meilleure sécurité pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes: “Les politiques et pratiques du Canada en matière de sécurité nationale doivent être efficaces afin de protéger la sécurité publique. Un contrôle indépendant et des mécanismes d’examen efficaces permettent de s’assurer que les ressources consacrées aux activités de sécurité nationales sont utilisées efficacement.”

Lire la déclaration complète, ainsi que la liste complète des signataires, ici. [LIEN]

Pour connaître nos réactions à la déclaration, veuillez contacter:

Amnesty International Canada (branche anglophone): John Tackaberry, Responsable des communications, 613.744.7667, poste 236

Amnistie internationale Canada francophone: Anne Sainte-Marie, Responsable des communications, 514.766.9766, poste 230

Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique: anglais: Carmen Cheung, Avocate-conseil, 604.630.9758; français: Josh Paterson, Directeur-général

Association canadienne des libertés civiles: Sukanya Pillay, Directrice exécutive & avocate générale, 647.831.5188

Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles: Roch Tassé, Coordonnateur national, 613.241.5298

Ligue des droits et libertés:  Lysiane Roch, Responsable des communications, 514.715.7727

Conseil national pour les musulmans canadiens: Ihsaan Gardee, Directeur exécutif, 613.254.9704

 

-30-